Le bonheur des bonnes choses
Partager :

El Bonhomme, un nom qui porte loin

SON HISTOIRE

Nathalie Bonhomme porte un nom qu’on n’oublie pas, mais son histoire est encore plus marquante.

Voyageuse dans l’âme, elle quitte le Québec dans la jeune vingtaine en quête de nouvelles expériences et de nouveaux territoires. C’est à Londres qu’elle entame son périple, comme étudiante dans le cadre d’un programme du Commonwealth, mais ce n’est que plusieurs années plus tard, mue par le désir de s’établir et de fonder une famille avec son mari que Nathalie pose ses valises définitivement en Espagne. Aujourd’hui, c’est à Altea, dans la province d’Alicante sur la côte méditerranéenne, que Nathalie dirige son entreprise vinicole.

En effet, après plusieurs années à explorer le monde, à découvrir le vin et à acquérir de l’expérience dans le domaine de la viniculture, la Québécoise entretient le projet de créer sa propre gamme de vins dont l’idée lui vient un soir alors qu’elle travaille à son ordinateur. C’est aux côtés de son ami de longue date, Rafael Cambra, œnologue passionné, que de fil en aiguille, Nathalie mène son projet à terme. En 2007, elle produit la première bouteille des vins Bonhomme. C’est pour Nathalie un moment magique qui concrétise enfin le rêve pour lequel elle a tant travaillé.


Aujourd’hui, la réputation des vins Bonhomme n’est plus à faire. Avec son attrayante étiquette dont le design a été reconnu, ce vin de qualité a été recommandé par maints experts Québécois. Le sommelier Philippe Lapeyrie, chroniqueur à la télévision et à la radio, le décrit comme « un rouge coloré, épicé, gourmand et multidimensionnel [...] un p’tit 20 $ bien investi ».

Bref, on aurait pu croire que Nathalie se contenterait du succès de ses vins, et continuerait à se la couler douce au bord de la mer, comblée par l’accomplissement de son projet. Mais ce serait bien mal connaître sa soif de découverte et son esprit d’aventure ! C’est en s’attaquant au marché de l’huile d’olive que Nathalie Bonhomme vise maintenant à transmettre la joie de vivre de la côte méditerranéenne de l’Espagne à ses compatriotes québécois.

D’ailleurs, comme la production de l’huile d’olive s’apparente à celle du vin, cela lui confère déjà un certain avantage. Nathalie désire avant tout produire une huile de qualité qui apportera tout le goût et les bienfaits pour la santé de la gastronomie méditerranéenne de ce côté-ci de l’Atlantique. En gardant à l’esprit la philosophie de bonheur et de partage des vins Bonhomme, Nathalie poursuit l’expansion de son entreprise en offrant l’huile d’olive El Bonhomme.

C’est à Campos de Hellin, à 550 m d’altitude, dans un climat paradisiaque pour la culture des oliviers que sont récoltées les olives pour la production de l’huile El Bonhomme. L’huile d’olive est extraite à Acecasa dans un moulin à huile, appelé almazara en Espagnol. Construit en 1995, l’almazara occupe une surface agricole de plus de 1000 hectares où croissent plus d’un million d’oliviers des variétés Arbequina, Benizal, Arbosana et Picual. Les fruits de ces arbres dont l’âge varie de cinq à vingt ans donnent une huile d’olive de qualité supérieure.

De couleur dorée profonde aux reflets verdoyants de pistache, l’huile d’olive El Bonhomme offre un bouquet élégant et harmonieux qui comporte des notes d’amandes, ainsi qu’une touche aromatique de thym, d’origan et de genièvre combinée aux arômes traditionnels de la Méditerranée : agrumes, fleurs et tomates vertes. Le palais est doux, avec une finale fraîche et un goût intense.

Avec les vins et l’huile d’olive El Bonhomme, on prend plaisir à la vie et on profite de l’instant de bonheur que nous apportent ces délicieux produits gorgés de soleil. Cette expérience se reflète fidèlement dans sa gamme de produits par les concepts de voyage, de sensations, de rire, de partage et de plaisir de la vie, entre autres. Au fil des années et des projets, c’est cette philosophie qui guide Nathalie Bonhomme dans la réalisation de ses rêves. Aujourd’hui, c’est un réel plaisir pour nous de partager cette belle histoire et de faire parvenir aux tablées québécoises une huile d’olive de qualité au goût de la Méditerranée.