Le bonheur des bonnes choses
Partager :

Favuzzi au 5e Concours international d’huile d’olive de New York

LE CONCOURS

Le 24 avril dernier s’ouvrait à New York le 5e Concours international d’huile d’olive (New York International Olive Oil Competition, ou NYIOOC), la compétition la plus importante et la plus reconnue dans ce domaine. Durant quatre jours, des experts et des passionnés d’huile d’olive de partout dans le monde se sont réunis pour déguster, analyser et évaluer à l’aveugle plus de 910 échantillons d’huiles provenant de 27 pays.

Pour les producteurs d’huile d’olive, être primé à un tel concours représente une véritable consécration en plus d’une incomparable vitrine internationale. Les huiles gagnantes sont répertoriées dans le guide des meilleures huiles d’olive (Best Olive Oils Yearly Index) mis en ligne [MirPil1] par le site Olive Oil Times, une référence incontournable pour tous les acheteurs, distributeurs et autres acteurs importants du milieu.

En somme, comme l’affirment de nombreux producteurs, les prix décernés au Concours international d’huile d’olive de New York sont en quelque sorte les Grammy de l’huile d’olive !

LES JUGES

Cette année, Favuzzi International inc. a suivi la compétition d’un peu plus près puisque son président, Michel Favuzzi, qui est également sommelier d’huile d’olive, faisait partie du panel de juges apprentis. « C’était une expérience unique qui m’a permis de faire des rencontres hors du commun et d’en apprendre encore davantage sur l’huile d’olive », a-t-il souligné à son retour.

C’est en effet un grand honneur de participer ainsi au NYIOOC, car les juges invités à déterminer les meilleures huiles d’olive « ne sont pas seulement les meilleurs dégustateurs du monde, détenant des années d’expérience et des parcours impressionnants, mais ils respectent profondément ce produit et ses producteurs : ils démontrent ce respect par un niveau de concentration intense pour chaque échantillon, une attention extrême observée 910 fois aujourd’hui », a déclaré Curtis Cord, président et fondateur du concours.

LES GAGNANTS

Les huiles récompensées sont divisées en plusieurs catégories – or, argent et bronze, mais aussi biologique et variété d’olive – ainsi qu’en sous-catégories prenant en compte la provenance et l’assemblage de variétés utilisés. Bref, c’est 463 huiles qui ont été primées cette année, soit 149 de plus qu’en 2016.

Faits saillants

  • En cette cinquième année du concours, on remarque que, malgré la récolte d’olives difficile dans plusieurs régions méditerranéennes, le taux de participation bat des records.
  • L’Italie a cumulé le plus de récompenses, et ce, pour la troisième année consécutive. De fait, 124 huiles d’olive italiennes ont reçu des prix en 2017. Parmi ces huiles primées, la Planeta de catégorie Nocellara, distribuée par Favuzzi, a mérité l’Or.
  • Avec 110 prix, l’Espagne arrive deuxième, suivie de près par les États-Unis, qui en ont récolté 71. On remarque aussi que les producteurs grecs ont amélioré leur score en le doublant quasiment par rapport à 2016 : ils repartent cette année avec 47 prix.
  • Plusieurs pays figurent parmi les autres gagnants, notamment le Portugal, dont l’huile d’olive Cortes de Cima, également distribuée par Favuzzi, est récipiendaire du prix Argent.
  • Certaines des huiles primées proviennent de Slovénie, d’Afrique du Sud, de Croatie, d’Uruguay, du Maroc, du Brésil et de Chine.

Devant ce remarquable palmarès international, on constate que la diversité des pays producteurs d’huile d’olive de qualité est inspirante et assure un éventail de produits qui répond à tous les goûts.

Félicitations à tous les gagnants et à l’année prochaine !

Note : Texte inspiré et adapté de l’article « At 2017 NYIOOC: Signs of the ‘Sea Change We Have Been Waiting For’ » publié dans le site www.oliveoiltimes.com.